Accueil / Events / Design thinking et transition(s) : un colloque INNOV-INSEEC, INSEEC BUSINESS SCHOOL, ECE, le 30 octobre à l’assemblée nationale

Design thinking et transition(s) : un colloque INNOV-INSEEC, INSEEC BUSINESS SCHOOL, ECE, le 30 octobre à l’assemblée nationale

Design Thinking CCBY Thinkpublic via Flickr

 

J’interviendrai sur le thème Design Thiking et Développement Durable lors du colloque « Design Thinking et Transitions » qui aura lieu le 30 octobre prochain à l’Assemblée Nationale de 10h à 16h30.

Le design thinking (pensée design) est considéré aujourd’hui comme une méthode de créativité orientée utilisateur et dont Tim Brown est la référence.

II s’agit d’une démarche  humaine et systémique de l’innovation qui met l’utilisateur au cœur de l’innovation en favorisant ainsi la prise en compte de tous les acteurs et de tous les types de contraintes dans lesquels les enjeux du développement durable, tant environnementaux que sociaux et économiques, sont naturellement intégrés. D’ailleurs la Sillicon Valley, là où est née cette nouvelle vision de l’innovation est qualifiée depuis les années 2000 de Clean Tech Valley.

Faut-il y voir un signe ? Certainement dans la mesure où le développement durable est porteur d’innovations majeures et fait l’objet d’investissements croissants en matière de R&D tant publics que privés partout dans le monde.

Toutefois, ne prendre en compte que la dimension environnementale ou énergétique comme le font parfois les tenants de la transition écologique ou énergétique ne revient qu’à privilégier les éco-innovations. Or, ces dernières ne relèvent pas toutes du design thinking, loin s’en faut. Certaines innovations de rupture purement technologiques, telles qu’on peut les trouver dans des perspectives de smart grids, de smart cities, d’énergies renouvelables peuvent même entrainer une aliénation des usagers dont l’avis n’a été ni sollicité ni encore moins pris en compte. Ce type d’innovation ne privilégie que l’interface économie/écologie et oublie la 3ème dimension du développement durable qui est celle du sociétal.

C’est pourquoi, de plus en plus, au niveau européen, en matière de développement durable est privilégiée l’innovation responsable.

L’innovation responsable fait émerger deux questions complémentaires par rapport à l’éco-innovation :

  • Comment faire participer les citoyens aux choix des éco-innovations ?
  • Comment anticiper les conséquences directes et indirectes des éco-innovations ?

En répondant à l’exigence de participation, le processus d’innovation responsable mobilise de nouvelles parties prenantes qui sont amenées à coopérer. L’innovation responsable ne privilégie plus un processus linéaire entre la recherche fondamentale et l’entreprise. Il s’agit au contraire d’un processus complexe impliquant un ensemble d’acteurs interconnectés à tous les stades qui doit également prendre en compte les utilisateurs pouvant participer pleinement à sa conception. Ce faisant, le principe d’innovation de référence devient celui de design thinking et la répartition de la valeur de l’innovation responsable s’oriente vers un modèle de « valeur partagée ».

La transition vers le développement durable, reposant sur les principes de l’innovation responsable, s’inscrit bien dans le design thinking où sont mis en exergue l’humain, ses besoins, ses usages, l’intelligence collective et l’interdisciplinarité. L’économie circulaire, l’économie de la fonctionnalité ou encore l’éco-conception en proposent les illustrations les plus flagrantes avec, à leur actif (aujourd’hui et en termes prospectifs), un nombre colossal de créations d’entreprises et d’emplois partout dans le monde.

Le colloque

Face aux bouleversements qui touchent la société et l’économie, face à un monde plus flou et plus contradictoire, peut-être faut-il changer de méthode de réflexion ?

La pensée design (design thinking) propose une autre manière de chercher des réponses à des questions, anciennes comme nouvelles.

Rendez-vous à l’Assemblée Nationale le 30 octobre de 10h000 à 17h00 pour confronter la pensée design à des cas d’entreprises et à des situations économiques et sociales concrètes.

Pour s’inscrire : https://www.innov-inseec.com

10h00-13h00 : Une société bousculée par la pensée design ?

  • 10h00-10h15 : Allocution de bienvenue d’Aurélien Taché, député du Val d’Oise
  • 10h15-10h30 : Introduction de Rémy Challe, directeur de l’Inseec Business School
  • 10h30-10h45 : Mise en perspective Serge Guérin, professeur à l’Inseec
  • 10h45-13h00 : Table-ronde. La société et l’entreprise bousculée par la pensée design ?
  • 11h00-11h 30 Sylvie Faucheux, Professeure des universités : Design thinking et développement durable
  • 11h30 -12h00 : Jean-Philippe Arnoux, directeur silver économie et accessibilité Saint Gobain : Le Design thinking au service de l’adaptation de l’industrie, l’exemple de l’habitat
  • 12h00-12h30 : Dominique Sciamma, directeur du Strate College : Enjeux de la pensée design , vieille recette ou renouveau ?
  • 12h30-13h00 : Alain Nemarq, Président de Mauboussin : Design thinking pour penser le luxe de demain

14h00-16h30 : Communications de chercheurs et praticiens

14h00

  • Vivien Gauthier, dir associé Use Design : Comment imaginer le futur pour décider & agir aujourd’hui ?
  • Julien Fayet, directeur The School Lab : Le design thinking et la création d’entreprise
  • Amina Afaf Chaieb, directrice Savvier : Utiliser le design thinking pour réinventer l’apprentissage
  • Questions/réponses

14h45

  • Stephane Ely, fondateur ElyCorp : Créativité par la pensée design, l’exemple du luxe
  • Jérémie Dupuis, Manager Conversion Uptilab : Le Design Thinking pour optimiser l’expérience utilisateur digitale
  • Maitre Solene Brugères, avocate : Une autre manière de penser le droit
  • Questions/réponses

15h30

  • Margaux Reygrobellet, directrice adj Wedo Studios : Design et transports, imaginer le bus du futur pour la RATP
  • Clio Capeille, architecte, Londres : Design thinking et human-centred design pour la ville plus humaine
  • Questions/réponses

16h00

  • Sylvia Delauzun et Audrey Bona, directrices Yumaneed : De la conception universelle pour réaliser un Ehpad
  • Claudia Gravagna, chercheure : La pensée design pour adapter le quotidien aux seniors
  • Iris Roussel ; fondatrice Oz’Iris : Comment les outils du design thinking favorisent-ils l’impact des entrepreneurs du changement en santé ?
  • Sonia Litwin, directrice Manner : Design de Services en Santé
  • Questions/réponses

17h00 Conclusion : Véronique Hillen, doyen de la D.School. École des Ponts.

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*