Accueil / Éducation et formation / Une évaluation des services d’éco-mobilité à l’échelle du territoire (Thèse), rendez-vous pour la soutenance de Benoît Mougenot le 30 Novembre 2017

Une évaluation des services d’éco-mobilité à l’échelle du territoire (Thèse), rendez-vous pour la soutenance de Benoît Mougenot le 30 Novembre 2017

E Mobilty CCBY Holding Graz Via Flickr

 

Benoît Mougenot soutiendra sa thèse de doctorat, que j’ai eu le plaisir de diriger, le 30 novembre prochain.

Cette thèse traite des enjeux des projets innovants de transports intégrés dans les territoires, souvent caractérisés d’éco-mobilité. Il s’agit d’un sujet brûlant d’actualité, si l’on en juge par les nouveaux cris d’alarme lancés par la communauté scientifique internationale sur l’accroissement des émissions de CO2 encore observé cette année et par les discussions qui s’achèvent autour de la COP 23 . Rappelons en effet que la mobilité individuelle représente environ 1/3 des émissions de CO2 responsables du changement climatique.

Ce travail, en s’appuyant sur de nouveaux comportements des usagers, mais aussi par de nouvelles relations entre acteurs, à la fois usagers, entreprises et collectivités, proposent des projets et des instruments invitant à repenser, dans une perspective plus large les logiques de performances et d’évaluation. Il y est expliqué pourquoi les outils économiques traditionnels ne semblent pas suffisamment saisir la complexité inhérente à ces programmes et sont offertes de nouvelles pistes orientées dans une approche d’innovation ouverte et pluridisciplinaire et donc relevant du design thinking.

Benoît Mougenot a nourri sa réflexion par un véritable travail de terrain en croisant deux programmes situés dans les Yvelines, où de nombreuses initiatives d’éco-mobilité ont été initiées au cours des dernières années. Ces deux programmes s’intitulent respectivement « Mobisphère » et « Mobilité du territoire de Rambouillet ».

Cette thèse se réfère à de nombreux courants de pensée, tant de l’économie institutionnelle que de la socio-économie, de l’économie de la fonctionnalité ou encore de l’économie écologique. Elle n’en est pas moins directement opérationnelle car y sont développés des outils d’évaluation des programmes déco-mobilité particulièrement utiles pour l’aménagement du territoire. En effet son originalité et sa richesse sont sans conteste son terrain d’application qui est celui des territoires ruraux et semi-urbains qui, aujourd’hui, sont trop souvent délaissés de ce type de réflexion qui laissent la part belle aux questions d’éco-mobilité dans les villes au travers notamment du thème des villes intelligentes. Benoît Mougenot traite, quant à lui, du sujet des territoires intelligents.

La diversité des profils des membres du jury et l’originalité de cette thèse, promettent une soutenance riche de discussions et d’enseignements.

Je vous donne donc RDV le 30 Novembre 2017 à 14h, salle 523 Bâtiment Vauban, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, Centre Larequoi, 47 bd Vauban 78280 Guyancourt.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*