Accueil / Éducation et formation / PRO-REST un nouveau projet européen en faveur de la recherche éthique

PRO-REST un nouveau projet européen en faveur de la recherche éthique

Integrity CCBY Atalou via Flickr

 

PRO-REST, projet européen

L’objectif du projet européen PRO-REST, auquel je participe, dans le cadre d’INSEEC U, est de construire un cadre d’éthique et d’intégrité pour la recherche sur la base d’une gouvernance participative et donc considérée comme acceptable par un grand nombre de partie prenantes.

PRO-REST, dont la coordination scientifique est assurée par European Science Foundation, prend ses sources dans des travaux financés par la commission européenne et d’autres agences nationales et internationales. L’objectif est de fournir des aides à la décision en matière de politique de recherche à différents niveaux. Toutes les contraintes en matière d’éthique et d’intégrité de le recherche sont prises en compte.

Un grand nombre de partenaires européens est impliqué dans ce travail qui débutera en juin 2018 pour une période de deux ans.

Liste des partenaires impliqués dans le projet Pro-rest

 

Participant No * Participant Organisation Name Country
1 European Science Foundation France
2 Academy of Social Sciences United Kingdom
3 National Technical University of Athens Greece
4 University of Tartu Estonia
5 Croatian Catholic University Croatia
6 Innovation in research and Engineering solutions Belgium
7 European Alliance for Social Sciences and Humanities France
8 INSEEC France
9 Knowledge and Innovation Italy
10 Steinbeis 2i GmbH Germany
11 Dublin City University Ireland
12 Hellenic Council for Marine Research Greece
13 CNR-ISTI – ISTI Italy
14 European Policy Centre Belgium

 

Avec INSEEC U : évaluation des impacts de la recherche

La partie qui relève d’INSEEC U et dont j’assure la co-responsabilité scientifique avec Caroline Gans Combe concerne la construction d’une boîte à outils pour l’évaluation des impacts de la recherche. Ce travail fait suite au projet DEFORM.

Les impacts en question sont liés aux parties prenantes considérées. Dans ce travail nous proposons une cartographie de l’écosystème de recherche impacté au regard des parties prenantes concernées. Le « bon » » produit de la recherche (les bénéfices) est mis en balance avec les résultats négatifs afin de fournir une aide à la prise de décisions sur des bases d’intégrité et d’éthique.

Evaluer les impacts de la recherché implique plusieurs questions en interrelation :

  • Quel est le périmètre de l’action considérée et les besoins sociétaux auquel elle s’adresse (santé, emploi, environnement, ROI, etc…) ?
  • Quels effets sont générés (types d’impacts attendus ou non attendus) et comment le produit de la recherche est-il compatible avec ces besoins ? Comment cela est-il démontré ?
  • Qui est affecté (groupes sociaux, catégories de population, communautés, ensemble de la société) ?
  • Comment ces groupes sont-ils affectés ?
  • Quelles méthodes et techniques peuvent être utilisées afin d’évaluer les impacts potentiels ?

La méthode de l’évaluation des impacts aura pour objectif de fournir des outils pour la mise en œuvre de politiques, mesurer l’ensemble des risques liés à une recherche non éthique. Je ne manquerai pas de vous tenir informés des avancées de ce projet.

 

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.